Je salue aujourd’hui les progrès accomplis par les gouvernements du Soudan et du Soudan du Sud dans la recherche de solutions durables pour les 7 millions de réfugiés et de personnes déplacées à l’intérieur des deux pays.

L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont réuni les États membres et d’autres acteurs lors d’un événement organisé en marge de la 72e session annuelle du Comité exécutif du HCR. Il a été question de faire avancer les discussions et définir une vision commune en vue d’investir dans des solutions en faveur des personnes déracinées dans les deux pays et dans la région.

Je suis très encouragé par le leadership exemplaire dont font preuve les gouvernements du Soudan du Sud et du Soudan dans le sens d’une recherche conjointe de solutions pour aider des millions de réfugiés et de personnes déplacées sud-soudanais et soudanais, ainsi que d’autres réfugiés dans les deux pays, à trouver des solutions durables.

Il était particulièrement important que les réfugiés, les personnes déplacées et celles rapatriées prennent part au processus en cours et aux consultations menées tout au long de l’année écoulée et qui se poursuivront. Pour que les gens puissent enfin retrouver de l’espoir et un foyer, que ce soit par l’intégration dans les communautés où ils ont trouvé refuge, ou par le biais du retour volontaire dans les pays et régions d’origine, ils doivent être assurés que les solutions proposées reflètent leurs expériences vécues et leurs besoins.

Pour en savoir plus sur l’Initiative pour des solutions au Soudan et au Soudan du Sud, vous pouvez consulter ici la déclaration conjointe émanant des gouvernements du Soudan et du Soudan du Sud, de l’IGAD, du HCR, de la Banque mondiale, des États-Unis et de l’Union européenne.

 

Fonte: UNHCR